Une monnaie complémentaire pour le Bien commun

Si cette IDÉE vous intéresse, ajoutez la dans votre liste de suivis en cliquant sur le bouton "SUIVRE", APPRÉCIEZ la ou encore COMMENTEZ pour l'améliorer par ex.
Apprécier
5
Très apprécié
Classification*
Commerce, Finance, Produits Commerce, Finance, Produits
Droit, Sécurité, Politique Droit, Sécurité, Politique
Nature, Écologie, Énergie Nature, Écologie, Énergie
Lieu/région concerné* Québec (province / état)
Québec
Visibilité Tout le monde sur ou en dehors de Vibrerlocal
Concerne aussi Gouvernement
Intérêts (tags)
  • Création monétaire
  • Monnaie complémentaire nationale
  • Socioéconomie

    Découvrez ci dessous les descriptions détaillées de cette idée, APPRÉCIEZ ou COMMENTEZ les suivant vos aspirations.

    Le but de cette idée ?*

    5
    Très apprécié
    L'avenir de l'humanité dépend de sa capacité à passer d'un mode de vie régulé par l'argent à un mode de vie régulé par ce que la planète peut soutenir sans en souffrir. Le défi consiste donc à assurer une suffisance digne aux milliards de terriens en rendant globalement compatibles la production et la consommation avec ce dont la planète a elle-même besoin pour soutenir la vie. Cela implique de passer d’une économie linéaire : (prendre, transformer, distribuer, consommer, jeter) à une économie circulaire (produire, transformer, distribuer, consommer, recycler et/ou réutiliser pour une autre production et/ou réparer, bio-dégrader) basée essentiellement sur les ressources renouvelables exploitées de façon responsable. Un défi d’ajustement considérable qui prendra au moins1/2 siècle avec une volonté forte.
    - encore aucun document -
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)

    La problématique que cela va résoudre ?*

    4
    Très apprécié
    Une contradiction paralysante:
    - La préservation de notre écosystème exige de s’ajuster à ce que la planète peut soutenir.
    - La logique économique exige une croissance infinie destructrice de notre écosystème.
    Ce qui est essentiel à l’une est destructeur de l’autre.
    - Un modèle économique dont la finalité est la recherche du maximum de profit financier à court terme. Entre satisfaction des intérêts économiques à court terme et prise en compte des besoins socio-écologiques à moyen/long terme, le choix est vite fait!
    - Un modèle de société ou gagner de l’argent représente une nécessité prioritaire. Marchandiser la planète et tout ce qu’elle porte en est la conséquence suicidaire.
    - Une monnaie dont l’existence est associée à une dette, la monnaie étant créée par le système bancaire chaque fois qu’un crédit est consenti :
    - L’intérêt n’étant pas créé avec le capital, cela impose une
    croissance infinie pour qu’il y ait assez d’argent pour honorer les
    échéances.
    - La monnaie ne peut être créée que pour des projets profitables
    financièrement.
    - Le Bien commun qui par essence n’est pas rentable financièrement
    est donc considéré non comme une richesse mais comme une
    dépense. Intérêt privé et intérêt collectif sont ainsi en opposition
    permanente.
    - Une logique de redistribution par la fiscalité et l’emprunt. L’évasion fiscale a pris des proportions dramatiques et inéquitables, l’emprunt compense les déficits mais étrangle les États. Il n’y a donc pas d’argent pour financer le défi systémique.
    - encore aucun document -
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)

    En quoi cela améliore les choses (social, écologie, économie) ?*

    4
    Très apprécié
    Il s'agit de créer un nouvel espace économique à finalité de Bien Commun, (reconnu comme richesse prioritaire) complémentaire au système marchand, regroupant les activités dont le contenu n'a pas par nature à être considéré comme une marchandise, telles que la santé, l'éducation, la recherche fondamentale, l'eau, la transition écologique... Ce nouvel espace, régi par un statut juridique spécifique, n'obéit pas à une finalité de profit financier ou d’équilibre comptable mais à celle que nous appellerons ici le bénéfice socio-écologique (l'atteinte des objectifs socio-écologiques visés). C'est le débat public qui permet de déterminer ce qui relève légitimement de chaque champ, marchand ou socio-écologique. Quant au financement, il n’est assuré ni par l'impôt, ni par l'emprunt, mais par la création ex nihilo d'une monnaie de Bien commun complémentaire à la devise nationale, émise par un organisme public sous mandat et contrôle citoyen, à hauteur des besoins déterminés par les projets décidés.

    CONDITIONS D’APPLICATION
    1. Cette monnaie a cours légal afin que quiconque sur le territoire ait obligation de l'accepter en paiement.
    2. Elle n'a cours qu'à l'intérieur du territoire national. Par exemple, au canada, toutes les provinces continuent d’avoir comme devise marchande commune le dollar canadien, mais chaque province, si elle le décide, aurait sa propre monnaie complémentaire lui permettant de conduire librement sa politique socio-écologique.
    3. Elle n'est pas convertible; elle n'a donc pas d'effet sur le cours de la monnaie marchande.
    4. Elle est à parité de pouvoir d'achat avec la monnaie marchande : Une unité de monnaie complémentaire = une unité de la devise nationale.
    5. Pour ne pas affecter le commerce extérieur mais surtout pour relever les défis écologiques et sociaux propres à notre temps, elle est fléchée vers des biens et services produits de façon écologiquement et socialement responsable sur le territoire. Cela peut être perçu comme un handicap psychologique au départ mais il est essentiel d’orienter notre mode de vie vers un modèle soutenable, sans oublier que cela favorisera la relocalisation de certaines activité abandonnée, ce qui soutiendra le développement d’une l’économie québécoise responsable.
    6. Elle donne lieu à une longue période de débat publique pour en rendre les avantages perceptibles par tous; elle doit être adoptée par referendum populaire et mise en service progressivement.
    7. Elle est soumise à une fiscalité spécifique dont le but n’est plus de constituer une recette à redistribuer, mais à détruire la monnaie pour éviter l’inflation.

    AVANTAGES
    1. On ne touche pas aux intérêts dominants; tout le monde gagne.

    2. La mise en service d'une monnaie complémentaire nationale de Bien Commun dépend de la seule décision de la Nation.
    3. La question récurrente de l'emploi et de la pauvreté trouve sa solution car ce nouvel espace économique offre potentiellement, non plus un emploi, mais une activité utile, rémunératrice et épanouissante à toutes celles et ceux qui ne se sentent plus à leur place dans le système actuel ou qui en sont exclus ou mis en marge.
    4. La pleine reconnaissance d'un espace dont la finalité est purement qualitative tirera la société vers le haut; le secteur marchand lui-même sera entraîné dans cette spirale vertueuse.
    5. Les vraies questions de société ne seront plus pensées en fonction des budgets disponibles ou des intérêts commerciaux dominants, mais en fonction de ce qui sera souhaité idéalement inspiré et paramétré par ce que la planète peut soutenir.
    6. En ne faisant plus dépendre la qualité de vie des peuples de l'exploitation de leurs ressources naturelles et de leur commerce, les nations pourront parvenir rapidement à un indice élevé de BIB (bonheur intérieur brut) dans le respect de leurs valeurs et de leurs traditions.
    7. Mondialisation et souveraineté en sortiront réconciliés. Libérées de l'aiguillon de la nécessité et de l'obligation de marchandage, les relations internationales s'en trouveront pacifiées.
    8. La démocratie fera un grand bond en avant car ce nouvel espace ne peut exister sans un débat public ouvert et permanent pour définir les besoins sociétaux et y répondre dans une logique de subsidiarité.
    9. Les prix cachés liés à la dégradation de la société actuelle se traduisant par une fragilisation de la santé, une diminution importante de l'espérance de vie pour beaucoup, la violence qui s'exprime à tous les niveaux et sous toutes les formes, les sauve-qui-peut dans la drogue, le vol, la corruption... se trouveront naturellement allégés, dès lors que chacun, recevant un revenu décent, et exerçant une activité épanouissante pourra se sentir intégré et reconnu dans une société à laquelle il aura plaisir à participer utilement.
    10. Intérêt particulier et intérêt collectif deviendront intimement liés dans une dynamique de complémentarité.
    Le côté révolutionnaire de ce projet transitoire de société, nos conditionnements culturels et nos habitudes peuvent nous inciter à rechercher toutes les raisons pour lesquelles ça ne peut pas marcher. Il faut toutefois considérer qu’aussi longtemps que la finalité de la vie se résumera à devoir gagner de l’argent, on sera condamnés à scier la branche sur laquelle on est assis. Nous sommes juste enfermés dans une prison idéologique. Alors pourquoi ne pas regarder tous ensemble comment nous en évader?
    &
    - encore aucun document -
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)

    À qui s'adresse cette idée ?

    4
    Apprécié
    La volonté politique n'existe pas pour le moment. Cette idée doit donc émerger dans la société pour que la pensée et l'action politique s'ouvrent à cette solution.C'est sous la pression populaire que cette piste de solution aura une chance d'être prise en compte. Elle doit devenir un sujet de débat public dont le principe sera ou non reconnu par un referendum.
    - encore aucun document -
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)

    Quelles sont les enjeux si cette idée n'est pas mise en place ?

    5
    Apprécié
    L'enjeu est l'avenir de l'humanité. Actuellement les alternatives pour assurer la transition seront toujours insuffisantes ou inadaptées dans la mesure ou elles obéissent à des impératifs de rentabilité financière et aux intérêts des grandes entreprises. Si on veut prendre les bonnes décisions à la hauteur qu'il faut, on doit considérer toutes les options, incluant donc celles qui ne sont pas rentables financièrement. Pour le moment la vie est conditionnée par l'accès à l'argent ce qui conduit à marchandiser l'humain et la nature. L'argent doit être un moyen au service de la Vie. Tel est l'enjeu.
    - encore aucun document -
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)

    Quel est est l'impact écologique ?

    5
    Apprécié
    Dans la mesure oû cette monnaie est fléchée vers une production et une consommation responsable, elle crée une dynamique vertueuse vers un mode de vie épanouissant et soutenable
    - encore aucun document -
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Pour accéder à ces informations connectez-vous ou créez un compte - cliquez ici ;-)
    Attention: version de navigateur non testée. Veuillez utiliser une version plus récente ou un autre type de navigateur (voir conditions d'utilisations).